Archive for décembre 0

L'EMERGENCE DU CAMEROUN Part II

L’émergence du Cameroun par l’esprit citoyen ; une idée pour détruire et une autre pour construire

S’il est vrai que le développement est un état d’esprit, il apparaît davantage évident qu’on ne saurait prétendre à une quelconque émergence sans toutefois envisager un développement certain des valeurs spirituelles positives destinées à servir de fil d’Ariane au vaste processus de jaillissement à l’horizon 2035 qui est le nôtre. Dans ce contexte, le camerounais doit se doter de toutes ses armes physiques tout en se souvenant que le corps à lui seul ne saurait accomplir les tâches. L’accès à la vertu intellectuelle c’est-à-dire le chemin qui affranchit l’homme des différents préjugés, devrait être l’une des priorités fondamentales. Ainsi, nous aurons avec satisfaction des camerounais physiquement et intellectuellement forts prêts à assumer les grands défis du siècle présent. Il va de soi sans avoir besoin de le dire que l’Émergence intellectuelle ou alors spirituelle dont il est question ici, devrait être une affaire de tous et de tout un chacun individuellement. Pour certains critiques, c’est de bon ton, que Son Excellence Monsieur le président de la République Paul Biya, fit de la rigueur et de la moralisation le socle de sa politique ; bien qu’elle ait en quelques points des zones d’ombre d’ailleurs à l’image de toute œuvre humaine. Soit là n’est pas l’objet de notre essai ! Pour ce qui nous concerne, la rigueur doit être de mise car aucune Nation ne peut aspirer au développement sans s’imposer une certaine discipline. Dans ce sens, le respect du temps de travail, du sommet à la base doit être le leitmotiv de chacun. Il est temps que les administrateurs cessent de conjuguer au futur très lointain de la réalité ou encore de jouer aux multiples jeux qu’offrent bonnement les outils de service (le Zuma Deluxe est le plus populaire de ceux-ci). Ce dont le Cameroun a besoin c’est l’action, « il faut secouer l’inertie » disait encore un illustre politicien de la place. On a plus que jamais besoin de citoyens exemplaires qui arrivent au travail à l’heure pour servir et non pour se servir. Il est temps que les responsables sortent de leurs bureaux paradisiaques pour voir chacun selon son domaine de prédilection, ce qu’il y a à faire sur le terrain car s’il faut émerger, c’est bien sur le terrain que le Cameroun émergera. On est plus que jamais à la recherche des camerounais de terrain pour l’action précurseur de toute émergence. Dans cette logique, il semble injuste d’oublier de tirer une révérence aux différents ministres du 9 décembre dernier qui ont refusé le titre de bureaucrate malgré que cette action reste ciblée et propre à certains. Il est clair que l’Émergence en elle-même, tout comme la Rigueur et Moralisation, les Grandes Ambitions ou encore les Grandes Réalisations ne sont que des expressions linguistiques vides dont la quintessence sémantique et pragmatique ne peut s’affranchir de la conscience collective des camerounais. De ce fait, chaque camerounais et citoyen de bonne foi qui partage le désir universel de l’émancipation des peuples noirs devrait considérer ce vaste processus salutaire à tous comme un merveilleux devoir imposé à soi-même et pour soi-même, au nom des futurs natifs de notre belle Nation. La compréhension de l’Émergence en tant que devoir de rigueur ne saurait prétendre à son accomplissement s’il reste exempt de la morale et de l’esprit des lois.

La lutte contre les pratiques sauvages à l’exemple de la corruption dont la forme la plus criminelle est le braquage à outrance de la fortune publique, doit occuper un espace important dans notre processus de développement. C’est de bon ton que le gouvernement œuvre dans ce sens. Elle doit être sans merci et poursuivre deux principaux objectifs. L’un l’autre consubstantiels, consistent à la récupération des fonds distraits et à la condamnation des établis coupables. À la suite de ce volet, le respect entre les pouvoirs législatif, judiciaire et exécutif ne doit souffrir d’aucune entrave car si la Nation a des lois c’est-à-dire des droits et des devoirs précurseurs de toute liberté, c’est bien parce que ces trois pouvoirs conciliés, œuvrent à cet effet.

En dehors de la reconsidération de l’écrivain telle prônée dans notre dernier article intitulé :L’écrivain camerounais et l’émergence du Cameroun horizon 2035 l’émergence du Cameroun passe en outre par l’acceptation individuelle de celle-ci comme étant un devoir dont les faces principales sont la rigueur et la moralisation.

Parler d’émergence spirituelle sous le beau ciel de 2035 implique la réorientation certaine des comportements. En effet, la façon de penser doit occuper une place importante dans ce vaste chantier ceci à travers la reconsidération des capacités individuelles. Cet étape incombe à la fois la volonté, la confiance et l’audace dans l’action.

Pour certains illuminés, la volonté désigne la base de toute action. Bien entendue il n’est plus question ici de rappeler la signifiance d’une telle notion aussi obsolète. Néanmoins, elle pourrait désigner si voulant, la faculté de choisir ou de ne pas choisir. Vue sur cet angle, la volonté de façon prosélyte, désigne la force interne qui stimule l’action tout en posant une condition de résultat mélioratif. Dans la pratique, le résultat dépend grandement de l’intensité de la force interne qui sous-tend l’action. C’est pourquoi, le citoyen doit être malgré les conditions parfois précaires, être assidu et persévérant au travail. N’est-ce pas en cela que consiste la dialectique dans le travail ? Pour atteindre cet objectif, la volonté devrait faire chemin avec la confiance en soi. Cependant, la confiance en soi ne saurait avoir un effet cosmopolite si elle demeure en essentiellement soi c’est à dire limitée au seul individu ; elle doit en outre se rapporter à autrui. Il s’agit de croire de prime abord qu’on peut accomplir de grandes choses tout comme les autres. Cet état d’esprit permettra d’annihiler les préjugés qui ont depuis fort longtemps, ralenti l’action de nombreux camerounais et par extension de nombreux africains. Il est temps qu’on cesse de croire qu’il existe un paradis terrestre en dehors de nos frontières ou de penser que les meilleurs produits viennent singulièrement de l’occident. Le fait de privilégier les produits locaux fera surgir des cendres une économie adaptée aux consommateurs et par ricochet, une véritable émancipation des infrastructures commerciale et culturelle élevées par les dignes citoyens qui seront alors ravis de jouir d’une telle confiance. C’est en cela que consistera l’audace dans l’action. Aussi longtemps que la volonté sera tenace, et la confiance universellement partagée, l’action sera audacieuse et le développement boosté.

Le Cameroun a de nombreux atouts pour atteindre ses objectifs en 2035. Mais le meilleur de tous, reste les citoyens qui doivent accepter l’émergence comme un devoir tout en faisant preuve de volonté et de confiance universelle, héraut d’une action efficace. Si l’état peut se vanter d’orienter les actions d’une Nation, il reste cependant inaliénable que le peuple reste le seul moteur d’action énergique. Le peuple et l’État sont des entités inhérentes l’une de l’autre. Tandis que l’État donne des thèmes, la nation les dissèque. Dans notre cas, l’émergence a trouvée son chemin par le politique et c’est à chacun, de lui donner une destination finale d’ici  « janvier » 2035.

Articles publiés et page

Franck joseph Essomba Journaliste/ Écrivain

2017

SALON 2017

NOUVELLE PUBLICATION

A la suite de Africa 2.1 ARNAQUE, je me fais le devoir de vous informer de la parution de Humanité Solide, c’est le 10ème…

Pour une fois, en Grande Première, une tournée de présentation-dédicace de mes travaux est organisée à partir de JUIN 2016  !

A tous mes FANS (très discrets) merci pour votre soutien…

Le temps des grandes parades est arrivé, manifestez-vous !

Pour vos commandes à des prix préférentiels, bien vouloir nous contacter directement.

J’ECRIS POUR...

Quand je suis dans la tristesse,
J’écris l’objet de ma rage.
Malgré mes efforts, je vis cet orage
Telle la pluie sur la terre avec délicatesses.

J’écris avant tout pour distraire ma plume
Et faire surgir la candeur de ses idées sublime ;
Utiles à ce beau monde aveugle et fou,
Qui marche devant la lie à genoux.

Je sais quel est le rôle qui m’incombe
C’est pourquoi, j’écris pour tout le monde
Car, je crois malgré tout au partage
Transcendant l’espace et les âges.

J’écris pour ceux qui ont perdu leur joie.
Les faire vivre, les consoler, telle est ma foi
Je vis pour ceux qui n’ont pas de réconfort,
Leur en donner un, est mon grand confort.

Ma vie se résume en un seul difficile but :
Extraire des belles cités les nombreux abus
Et être parmi les hommes, un utile parolier
Tout comme le griot posant son pouce
Sur la guitare dans un malheureux voilier
Pour l’animer et redonner la joie à tous.

J’écris pour ceux qui ne savent pas lire
Ceux-là, qui trouvent si difficile à entendre
Les longs poèmes pourtant faciles à comprendre.
Et que faire pour sauver les cœurs qui expirent ?

Je parle pour Césaire qui a depuis, perdu sa bouche
Je suis en guerre pistolet en main, avec Parrain.
Je resterai avec vous dans la même couche
Même si demain, nous n’aurons pas le même pain.

Je n’écris pas pour exprimer ma violence
Mais, pour dénoncer les choses dans leur essence.
J’exprime la joie d’avoir pour Noir, belle origine
Et le supporter, même de la mort, sur les épines.

Comme tous les vrais hommes, j’ai des passions.
La primée est d’être de cette merveilleuse Nation
Solidaire prête à affronter le grand progrès
Malgré la lenteur et le malaise de ses projets.

J’écris pour ceux qui me ressemblent et m’assistent
Contrairement à ceux qui croient que je suis raciste,
Les jours dans le monde, nous les vivons ensemble
Même s’ils ne sont pas idem, ils nous rassemblent !

J’écris pour ceux explosent comme des bombes
Sur les têtes abandonnées des pauvres innocents
Qui ne méritent pas d’arroser le sol de leur sang
Sur de fallacieuses richesses dont ils répondent.

J’écris pour tous ceux qui s’aiment
Malgré la ténacité des souffrances
Et la nature injuste par ses défaillances
Comme ce bossu que l’on regarde à peine.
Enfin ! Pour le reste, j’aime mon art
Et parfois, je ne me prive pas de jolis rencards.
Je blase cette fille par le secret viril de mes mots
Et le talent de peintre reposé sur mes pots.

J’écris enfin si voulant, avec décence
Car je respecte ma nature et mon essence
C’est pourquoi, j’exprime toute ma reconnaissance
À la vie qui a autorisé par ma mère, ma naissance.

Franck Joseph Essomba
mail: efranck14@yahoo.fr

Déjà disponible

Chers amis, nous avons le réel plaisir de vous faire part de la disponibilité du film « Vie Vérité du Prof. KANGE EWANE », un documentaire de 70 minutes réalisé par Francis Beidi.

La sortie officiel est prévue pour le 2 février 2016 à l’occasion du 84ème anniversaire du Professeur Fabien KANGE EWANE qu’on ne présente plus.

vie_verite

DEJA DISPONIBLE !

ARNAQUE-couv-CMJN

La nouvelle publication de Francis BEIDI est disponible !

Offre de formation

Brochure CodeC 2015_onlineAvec le CODE C,

Dotez-vous d’une formation appropriée pour mieux construire votre carrière d’artistes et d’acteur Culturel !

 

Déjà disponible !

Philographisme T1

 

 

 

 

La nouvelle publication de Francis Beidi est disponible !!!

Déjà disponible !

DAME-3è-couv-site

 

 

 

 

 

 

 

Chères toutes, Chers tous,

Les Éditions Auteurs Pluriels ont le grand plaisir de vous annoncer la disponibilité du nouveau livre du très talentueux Charles TENGUENE dont la singulière plume vous apporte trois nouvelles croustillantes !

Disponible depuis le 1er janvier 2015 !

 

réalisation en cours

Dans le cadre de la 7ème année en cours du Salon International de l’Ecrivain du Cameroun, nous réalisons pour vous un film documentaire sur la Pédagogie du Conte Traditionnel africain. La première partie de ce travail de sauvegarde de notre patrimoine immatériel sera disponible dès le mois d’octobre 2014. N’hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus et aussi pour nous donner vos suggestions !

On est ensemble…

Téléchargez le document sommaire :

Conte et pédagogie

Logo_Alise

Agglo-site-1Conte et pédagogie

Publication en cours

Philographisme T1

Une dédicace spéciale à tous ceux qui ont la tête dans les nuages et les pieds sur terre !!!

PHILOGRAPHISME T1, une nouvelle publication de Francis BEIDI est en cours aux Editions Auteurs Pluriels…

A très vite pour les échanges et une consommation sans modération de cette nouvelle merveille !

Philograph COUV def 3

Pages:12345678Next »